tourism_country_cottage

ACE Environnement & transition énergétique : une affaire qui « match » - Agence des Consommations Energétiques Avis

ace environnement

ACE, acronyme pour "Agence des Consommations Energétiques" met depuis une vingtaine d’année maintenant un point d’honneur à accompagner tous les français, ménages ou entreprises, sur le chemin des économies d’énergie, du mieux consommer et du consommer durable afin de permettre à chacun de pouvoir être acteur d’une transition énergétique inévitable. Mélange qualitatif et quantitatif, les offres présentées sont complètes et extrêmement bien adaptées aux problématiques du client. Cette personnalisation du service a de quoi rassurer, au moins autant que la longue expérience contractée au fil des années.

Le client est au centre du processus de rénovation énergétique pour ACE Environnement. C’est lui qui contacte l’agence, démontrant ainsi sa volonté d’apporter sa pierre à l’édifice d’un avenir commun. C’est également en partant de la volonté du client que l’Agence préconise des actions en adéquation avec le budget de ce dernier car la transition énergétique coûte chère ! Heureusement, de nombreuses aides sont proposées et l’Etat ainsi que l’Europe n’hésitent pas à jouer le jeu et encourager toutes les bonnes volontés. Le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable) ou l’Eco Prêt sont des mesures illustrant ces aides. Il faut dire que la barre est haute et les accords négociés à l’issue du Grenelle de l’Environnement par exemple relèvent quelquefois de l’ordre du challenge ! Qu’importe, ACE Environnement est là pour mailler le terrain et jouer le rôle de traducteur entre législation souvent lourdes à comprendre et bonne volonté individuelle. Décrypté pour rendre la tâche plus facile et le processus de décision plus aisé au client, voici en quelque sorte la tâche de l’Agence. Décrypter mais aussi évaluer l’étendue des travaux à mener. Via l’établissement d’un diagnostic stratégique du bâtiment, la situation est clarifiée et c’est ainsi que pourra, dans un second temps, se lister les préconisations d’actions nécessaires au bon déroulé des opérations. Chaque dossier est différent à traiter en termes de problématiques, c’est ce qui rend le recours à un intermédiaire comme ACE Environnement intéressant car le client économise du temps et des mauvaises surprises !

De plus, ACE est titulaire du label RGE (comprendre "Reconnu Garant de l’Environnement") décerné par des cabinets comme Qualibat, Qualit'EnR, Qualifelec, ou Cequami. Ce label est un gage de qualité prouvant le professionnalisme et la qualité des prestations proposées. Travaillant sur une relation basée sur la confiance, particuliers & entreprises évoluent main dans la main avec l’Agence afin de servir la grande cause qu’est la transition énergétique. Les aides de l’État ne seront débloquées qu’à condition de faire appel à un professionnel certifié RGE. Cette directive en place depuis début 2015 s’applique donc. Une autre bonne raison de faire appel à ACE Environnement.

Pour un habitat optimisé, c’est la « Ouate de Cellulose » qu’on préfère !

Parmi la panoplie d’isolants certifiés, la ouate de cellulose tire son épingle du jeu grâce aux excellents résultats de son impact environnemental. Économique, cet isolant est un dérivé de papier recyclé lui-même dérivé du bois. Matériau issu entre autre de chutes de papiers d’imprimerie, la ouate de cellulose est traitée anti-feu et anti-vermine pour être conforme au standard des isolants présents sur le marché. Il est non seulement un bon isolant thermique mais aussi un excellent isolant sonore. Voici donc sans doute venir l’héritier de la laine de verre qui a séduit au fil des ans tant de constructeurs. En terme de format, la ouate de cellulose est disponible aussi bien en vrac à poser à la main ou par procédé mécanique que par panneaux. Dans ce dernier cas, la ouate est alors liée par des fibres polyoléfines que viennent compléter des fibres de coton.

Chauffer au moyen d’une pompe à chaleur aérothermique

Son fonctionnement est basé sur la captation de la chaleur de l’air ambiant qui est renforcé par des capteurs supplémentaires. La pompe est alors en mesure de redistribuer de l’air par propulsion soit à l’intérieur du bâtiment soit par le chauffage de l’eau. Adaptée avant tout pour les logements particuliers, la pompe à chaleur a le mérite d’être hautement écologique. Son installation ne nécessite pas de grands chantiers et son utilisation est tout ce qu’il y a de plus intuitive. Elle convient donc à un large public. D’un point de vue financier, elle est vite rentabilisée. Son acquisition permet un crédit d’impôt de 25%. Autre atout et non des moindres, la pompe à chaleur aérothermique est capable de produire du chauffage en hiver et de climatiser en été !

Le compteur éco-comportemental, une gouvernante attentive

Le compteur en question est en quelque sorte le centre névralgique de l’économie d’énergie, le cerveau auquel est relié l’ensemble des outils donnant accès aux économies promises. Très discret et relié sans fil au tableau électrique, il se fond dans tous les types d’intérieurs. Il est capable de synchroniser l’ensemble de son écosystème en fonction des heures creuses et des heures pleines tout au long de la journée. Il mesure la consommation électrique et en déduit la quantité de Co2 rejeté. Cette donnée permet donc de savoir quelle est la marge de progrès effective.

Le Plancher chauffant IRL à infrarouge lointains

Un nom que l’on croirait sortir tout droit d’un film de science-fiction. Toutefois, le principe de fonctionnement est beaucoup plus terre à terre. Le plancher est équipé de façon à émettre des infrarouges lointains (appelés aussi infrarouges longs). Il s’associe avec une pompe à chaleur et n’a besoin d’aucun entretien particulier. En service, son fonctionnement est silencieux et sa très basse consommation d’énergie lui adjuge une garantie de 20 ans.

Les LED, durée de vie x50

Qu’il est frustrant d’entendre une ampoule "rendre la lumière". La changer, racheter une ampoule disposant du même culot, de la même puissance, de la même teinte … rien qui facilite vraiment la vie, d’autant qu’une ampoule classique est gourmande en énergie. Sans métaux lourds, la LED quant à elle est entièrement recyclable, respecte l’environnement et dure jusqu’à cinquante fois plus longtemps ! Le principe même de la LED est de proposer une qualité de lumière importance alliée à une durée de vie optimisée. Ainsi, la LED divise par deux la consommation électrique d’un luminaire et enregistre une durée de vie allant de 35 à 50 000 heures d’autonomie.

La géothermie, la chaleur du sol démocratisée par ACE Environnement

Utiliser la chaleur du ventre de la terre pour réchauffer les pieds des hommes, c’est ce que permet la géothermie ! Elle va nourrir la pompe à chaleur géothermique dont le produit est récupéré par des capteurs ensevelis sous le sol. Le reste du circuit de diffusion circule via plancher chauffant et autres radiateurs. La géothermie est un outil très économique, et surtout extrêmement discret de par son caractère souterrain. Sa mise en place débloque un crédit d’impôt de 40%.

Autre outil d’intérêt, la chaudière à condensation fonctionne sur le poste chauffage ainsi que sur le poste production d’eau chaude sanitaire. Son procédé de fonctionnement produit de la chaleur via vapeur d’eau. Prescrite pour les circuits de chauffage à basse température, elle permet une économie de gaz allant jusqu’à 35 % par rapport à une chaudière traditionnelle plus ancienne. Il faudra toutefois débourser de 4 000€ à 7 000€ pour la voir en marche chez vous. Bonne nouvelle toutefois, l’installation jouit de nombreuses aides de l’État.

Le poêle à bois, le charme éternel de l’écologique

Les souvenirs d’enfance d’un Noël au coin du feu ne sont pas si loin dans notre mémoire que déjà le poêle à bois fait peau neuve. Performant et écologique, le poêle est aujourd’hui alimenté par des granulés chargés dans un réservoir qui libère la ménagère et son bûcheron de mari de la nécessité "d’entretenir le feu". En effet, le poêle se régule de manière autonome.

Batterie or not batterie ?

L’utilisation des batteries permet un stockage de l’énergie. Cette solution a évolué en même temps que la technologie, si bien qu’il existe aujourd’hui des batteries de natures diverses. C’est la fin des batteries au plomb qui ne dépassaient pas les 50 Wh/kg. Les batteries de nouvelle génération atteignent les 150 Wh/kg. On trouve ces batteries dans les smartphones notamment. Leurs performances réelles se mesurent au nombre de charges qu’elles tolèrent. Les batteries sont de vrais éléments clés de la transition énergétique, car elles sont susceptibles de stocker l’énergie qui ne nécessite plus d’être produite en continu. Quel prix pour cette technologie? Faites de lithium, métal qui se raréfie de plus en plus, les batteries sont chères à produire ne le cachons pas. Il n’est d’ailleurs pas certain que le prix de ces batteries baisse de façon significative. La recherche n’est cependant pas encore très évoluée et il y a fort à parier qu’en misant sur l’innovation de ses composants, le prix des batteries puissent chuter légèrement. Ce chantier est d’ailleurs vital car la production d’énergie à l'échelle d’une habitation privée ne devrait dans l’idéal pas avoir à se passer de cette innovation permettant de garder l’énergie nécessaire pour chauffer une maison. Le surplus pourrait alors être revendu à EDF à prix d’or.